Le site de la formation

Le secteur touristique, toujours aussi recruteur ?

secteur touristique
Votre évaluation
banner

Le secteur du tourisme et de l’hôtellerie est connu pour être un pilier de l’économie française avec plus 80 milliards de chiffre d’affaires, et avec Paris comme la ville la plus visitée au monde. Le secteur recrute énormément même si les profils recherchés évoluent en fonction des enjeux du moment et du climat économique et sécuritaire. Zoom sur le secteur et quelques chiffres clés.

Un secteur qui reprend des couleurs

Après un sérieux bémol en 2015 et en 2016 à cause des attentats et de la situation sécuritaire du pays, 2017 a été l’année de la reprise des activités touristiques en France, avec le redressement des courbes des différentes statistiques d’accueil, de nuitées, de fréquentation des espaces publics, de la consommation intérieure et du recrutement dans l’hôtellerie, la restauration et les autres métiers liés au tourisme.

Selon une récente étude de PageGroup, les quelques 17 000 entreprises du secteur continuent de recruter, en plus des 160 000 collaborateurs qui y évoluent déjà. Mieux, toujours selon cette étude, les prévisions d’ici 2030 voient le secteur, avec celui de la distribution, comme un des premiers créateurs d’emplois en France. Ces dernières années, les profils les plus recherchés concernent la direction de réseau, l’exploitation et l’opération, le marketing, le commercial, le luxe, etc.

Quelles qualifications pour évoluer dans le secteur ?

Depuis plusieurs années, face à la croissance rapide du secteur touristique, les établissements et les parcours dédiés à l’activité ont multiplié. Toutefois, il est important de savoir que dans le secteur de l’hôtellerie et du tourisme, c’est surtout l’expérience professionnelle qui prime le plus souvent sur le diplôme acquis. Le diplôme est considéré comme un accélérateur dans le secteur, et pour occuper certains postes de responsabilité, un MBA ou un master tourisme avec une solide expérience avérée dans le secteur sont indispensables.

Toutefois, pour intégrer le secteur, un BTS, un DUT, un bachelor ou le diplôme d’un établissement professionnel peut largement faire l’affaire. En plus d’une expérience et d’un diplôme pour booster sa carrière, il est indispensable de maîtriser quelques langues de plus, d’être à l’aise avec les gens, d’avoir le sens du service, d’être souriant, etc.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu Title