Le site de la formation

Comment devenir juge ?

Votre évaluation
banner

Parmi les métiers du droit, les plus connus sont ceux d’avocat, procureur ou encore greffier. En revanche, il y a un métier duquel on parle moins, mais qui se place au cœur des métiers du droit : le magistrat. En effet, devenir juge tente un grand nombre d’étudiants, mais c’est l’une des carrières à l’accès le plus difficile. Décryptage du parcours du combattant.

Le concours de L’ENM :

En effet, pour devenir magistrat il y a une seule voie possible, et c’est une voie complexe : l’Ecole Nationale de la Magistrature de Bordeaux (ENM). L’accès à cette école se fait uniquement par concours, et ce n’est pas n’importe lequel ! Il s’agit du concours le plus sélectif, exigent et difficile de la fonction publique française. Pour y accéder, l’ENM organise cinq concours d’accès par an, à savoir, un premier concours adressé aux étudiants titulaires d’au moins un diplôme de master1 en droit, soit un bac+4, ou d’un diplôme équivalent délivré par un IEP, un deuxième concours destiné aux fonctionnaires pouvant justifier d’au moins quatre ans d’expérience dans la fonction publique, un troisième concours consacré aux professionnels du secteur privé et deux concours complémentaires conçus spécialement pour des professionnels avérés avec dix ans d’expérience professionnelle.

Une fois le cap du concours passé, il faut passer la formation à l’ENM. Il s’agit d’une formation dont la durée est de 31 mois, soit environ deux ans et demi, qui alterne les périodes de cours théoriques et stages dans des structures judiciaires comme des cabinets d’avocats, prisons, tribunaux etc. Ces stages sont spécialement importants dans le cadre de la profession car ils permettent aux futurs juges d’avoir une perspective globale et générale de leur métier, tout en leur donnant les ressources nécessaires pour être immédiatement opérationnels et performants au terme de la formation. Une fois la formation terminée et la première affectation choisie, s’en suit une spécialisation obligée pour permettre au candidat de se familiariser avec ses nouvelles fonctions avant de prêter serment à l’Etat.

Comment se préparer ?

Théoriquement, pour préparer le concours de l’ENM il suffit d’avoir un bac+4, mais la réalité est que la plupart des admis détient au moins un bac+5. De ce fait, s’il est vrai que le concours peut être préparé à son compte, il est d’autant plus vrai que de plus en plus de candidats se tournent vers des structures qui les aident à préparer ce concours. Parmi ces organismes de formation, on retrouve les instituts d’études judiciaires (IEJ), considérés comme la voie royale puisqu’ils sont ouverts à tout le monde et rattachés à l’université, les classes préparatoires intégrées à Paris, Bordeaux et Douai, des programmes publics encadrés par l’ENM dont l’admission est faite sur des critères sociaux, et les organismes privés généralement situés à Paris comme l’ISP, qui affichent des bons résultats mais peuvent être chers.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu Title